Poster électronique

Ma.143 - Mise en évidence de clones T spécifiques du trichophyton isolés à partir d'une biopsie cutanée d'un patient atteint d'une maladie inflammatoire chronique
L Méric de Bellefon (1); G Hames (1); J de Maubeuge (1); O Michel (1); M Goldman (1); F Roufosse (1); P Coulie (1); - (1) Bruxelles - Belgique;
20ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 0 fois.
Résumé
Introduction

Après une intoxication professionnelle au chlorure de vinyle, un adulte jeune développe une pathologie systémique inflammatoire. Les atteintes pulmonaire, intestinale et cutanée, caractérisées par des infiltrats lymphocytaires qui rappellent la maladie du greffon contre l'hôte dans sa forme chronique, sont partiellement contrôlées par un traitement immunosuppresseur chronique à base de faibles doses de méthylprednisolone et d'azathioprine. Dans un contexte de compatibilité HLA de classe II entre le patient et sa mère ainsi que de présence de cellules XX dans le sang circulant du patient, un microchimérisme maternel est évoqué.

Matériels et Méthodes

La réactivité des lymphocytes T (LT) sanguins du patient envers des antigènes maternels a été testée. Et une biopsie en peau malade a été effectuée pour extraire et analyser les LT infiltrant la peau.

Résultats

Les cultures mixtes lymphocytaires à partir de LT circulants du couple patient/mère, ont été à ce jour infructueuses. La culture de la biopsie cutanée dans un milieu avec de l'interleukine 2 et du sérum humain, a montré une forte prolifération de LT CD4+ ainsi que la présence d'un champignon à croissance lente. Ce champignon a été identifié comme étant un dermatophyte (Trichophyton) venant vraisemblablement de la peau du patient. Dix clones CD4+ ont ainsi été obtenus. Un test de sécrétion de cytokines en présence de lignées EBV autologues incubées avec du milieu de culture de Trichophyton a permis de sélectionner deux clones spécifiques sécrétant des cytokines (IL5, IL4, IL10, TNFα, IFNγ). L'utilisation de lignées EBV a permis de déterminer la restriction HLA de ces clones. Le peptide que nous recherchons est présenté par HLA-DR*11.

Conclusion

C'est la première fois que des LT CD4+ spécifiques d'un Trichophyton sont clonés chez un patient atteint d'une maladie inflammatoire cutanée chronique. Nous pensons que ce Trichophyton, pathogène cutané fréquent, pourrait jouer un rôle dans la maladie du patient.

remonter
51
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM