Poster électronique

Ma.30 - Place de l’ostéodensitomètrie à ultrason dans le dépistage de l’ostéoporose post ménopausique
C Haouichat (1); S Abrouk (1); A Zantar (1); N Hammoumraoui (2); H Djoudi (2); - (1) Douéra - Algerie; (2) Alger - Algerie;
20ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 64 fois.
Résumé
Introduction

L'une des stratégies actuellement développées consiste à utiliser les mesures ultrasonores osseuses afin de mieux sélectionner les patientes qui devraient bénéficier d'une densitométrie osseuse au rayon X (DEXA).Peu de données sont disponibles sur le sujet, dans cette perspective nous avons juger utile de déterminer la valeur d'un examen par ultrason dans le dépistage des femmes ménopausées à haut risque d'ostéoporose.

Patients et Méthodes

Etude prospective menée dans la localité de Douéra (Alger) Les femmes ménopausées âgées de 45 ans et plus sont recrutées dans des districts tirés au sort par l'Office National des Statistiques (ONS), un questionnaire est rempli à domicile par les enquêteurs comportant les facteurs de risque de l'OPM.Les femmes sélectionnées sont dirigées vers le centre d'exploration pour une mesure ultrasonique du calcanéum (densitomètre Sahara) et par densitomètre au rayon X à double énergie La validité des tests de dépistage est comparée à celle du DEXA selon divers mesures : sensibilité, spécificité, valeurs prédictives positives et valeurs prédictives négatives avec IC à 95%.

Résultats

202 femmes ménopausées sont incluses, l'âge moyen est de 61.6 ans ± 9.12 (extrêmes de 45 ans et 84 ans). 85 femmes (42%) présentent une ostéoporose documentée par le DEXA .
88 femmes (43.5%) avaient au moins un facteur de risque.
Arbitrairement les femmes sont séparées en deux groupes, selon la classification densitométrique de l'ostéoporose (OMS), groupe à DMO basse (ostéoporose et ostéopénie) et groupe à DMO normale, la sensibilité et spécificité de la mesure ultrasonique (MUS) est respectivement de 74% et 51% avec une valeur prédictive négative de 30.6%.Ces résultats ne sont pas très concluants, la recherche d'un seuil au Ts avec une meilleure sensibilité et valeur prédictive négative élevée retrouve une valeur la plus proche de l'angle supérieur gauche de la courbe ROC, au Ts ≤ à-1.5 DS avec une meilleure sensibilité et spécificité respectivement de 76% et de 53% et une valeur prédictive négative à 74% .Le recueil des facteurs de risque par un questionnaire a une sensibilité de 61% et une spécificité de 52.4 %.
L'association du questionnaire à la mesure ultrasonique améliore la sensibilité au Ts ≤ -1.5 DS, elle est de 86.5 % avec une valeur prédictive négative à 75.5%.

Conclusion

l'ostéodensitométrie au rayon X reste à l'heure actuelle le test de référence le seul retenu pour établir le diagnostic de l'ostéoporose, cependant l'association d'un questionnaire orienté et d'un examen ultrasonique a permis de dépister dans notre population 87% de femmes ostéoporotiques.

remonter
35
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM