Poster électronique

Ma.134 - Apport de l’IRM dans l’atteinte du rachis cervical rhumatoïde
S Belghali (1); M Younes (1); S Kriâa (1); S Zrour (1); M Touzi (1); I Bejia (1); M Golli (1); N Bergaoui (1); A Gannouni (1); - (1) Monastir - Tunisie;
20ème Congrès
Poster
0
1 votes.
Vu 165 fois.
Résumé
Introduction

Les radiographies standard occupent une place importante dans l'exploration du rachis cervical (RC) rhumatoïde, mais manquent de sensibilité par rapport à l'IRM. Le but de notre étude était de préciser l'apport de l'IRM par rapport à la radiologie conventionnelle dans l'atteinte du RC au cours de la polyarthrite rhumatoïde.

Patients et Méthodes

Etude prospective, menée au service de Rhumatologie de l'EPS de Monastir (TUNISIE) sur une période de deux ans [2005-2007]. Les critères d'inclusions sont : polyarthrite rhumatoïde répondant aux critères de l'ACR, avec une symptomatologie clinique en rapport avec l'atteinte du RC. Tous les patients ont bénéficié de radiographies standard du RC (face, profil, flexion, extension) et d'une IRM avec réalisation de séquences dynamiques.

Résultats

Il s'agit de 30 patients, 23 femmes et 7 hommes, d'âge moyen 55.3 ans [32-86 ans]. L'atteinte du RC sur les radiographies standard est notée dans 53.3% des cas [subluxation atloïdoaxoïdienne (SAA) antérieure (23.3%), SAA latérale (13.3%), SAA rotatoire (10%), impression basilaire (13.3%), SAA postérieure (3.3%), subluxation subaxiale (10%), spondylodiscite inflammatoire (6.7%) et la présence d'érosion de l'odontoïde (16.7%) ]. Sur l'IRM, l'atteinte rhumatoïde du RC est observée dans 83.3% des cas [pannus synovial (66.7%), SAA antérieure (16.7%), SAA postérieure (3.3%), impression basilaire (10%), subluxation subaxiale (10%), spondylodiscite inflammatoire (16.7%), érosion de l'odontoïde (66.7%), et compression médullaire (10%) ]. Le chiffre plus important de SAA antérieure noté en radiographies standard serait expliqué par l'absence de réalisation de séquences dynamiques en IRM chez certains patients.

Conclusion

Les radiographies standard gardent une place importante dans l'évaluation de l'atteinte cervicale rhumatoïde surtout pour les différents types de subluxations, cependant, l'IRM permet une meilleure analyse du pannus, des érosions et du retentissement de ces lésions sur l'axe neural.

remonter
55
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM