Poster électronique

Me.102 - Arthrite érosive sous-astragalienne révélatrice d’une maladie de Behçet : à propos d’un cas et revue de la littérature
S Boujday (1); DH Kaffel (1); W Hamdi (1); M Ghannouchi (1); R Ben M'Barek (1); MM Kchir (1); - (1) Tunis - Tunisie;
20ème Congrès
Poster
4,2
6 votes.
Vu 112 fois.
Résumé
Introduction

Les manifestations articulaires de la maladie de Behçet (MB) sont fréquentes (45 à 70%), polymorphes et guérissent habituellement sans séquelles. Les arthrites destructrices y sont exceptionnelles. Nous en rapportons une observation.

Observation

- Mr R.N, âgé de 46 ans, rapporte depuis deux ans des arthralgies inflammatoires, migratrices intéressant les genoux, les chevilles et les poignets, associées depuis un an à une douleur de l'arrière pied droit à l'origine gêne fonctionnelle à la marche. A l'examen, il existe une douleur avec limitation de la mobilité de la sous-astragalienne droite. Les autres articulations sont libres et indolores. Le rachis est souple. L'examen somatique révèle une aphtose bucco-génitale, des lésions de pseudo-folliculite et une hypersensibilité aux points de piqûre. L'examen ophtalmologique est normal. Les clichés radiologiques standard du pied sont sans particularités. Les radiographies du bassin, des poignets et du thorax sont normales. L'échographie a objectivé un aspect très irrégulier du dôme astragalien avec un épaississement synovial. L'IRM a montré un épaississement synovial et des destructions localisées des lames osseuses sous chondrales ainsi qu'un œdème sous spongieux du scaphoïde, du col et de la tête de l'astragale. A la biologie, les tests inflammatoires sont négatifs. La sérologie rhumatoïde, la recherche d'anti-CCP ainsi que le bilan tuberculeux sont négatifs. Le typage HLA a révélé le phénotype A1 B14 B17. Le diagnostic de MB a été retenu selon les critères du Groupe international d'étude sur la MB. Le patient a été mis sous anti-inflammatoires non stéroïdiens et colchicine en association au port d'orthèses plantaires.

Conclusion

La maladie de Behçet doit être évoquée devant une arthrite érosive notamment chez les patients méditerranéens. Toutefois elle ne peut lui être rattachée qu'après élimination des autres causes d'arthropathie destructrice.

remonter
59
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM