Poster électronique

Ma.57 - Les complications infectieuses ostéo-articulaires de la mésothérapie
J Ehrmann (1); D Loeuille (2); H Dintinger (2); V Hoenen-Clavert (2); I Chary-Valckenaere (2); - (1) Nancy - France; (2) Vandœuvre-lès-Nancy - France;
20ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 99 fois.
Résumé
Introduction

La mésothérapie consiste en l'injection intradermique ou sous cutanée de substances pharmacologiques. Cette technique doit être considérée comme une thérapeutique à part entière et comporte des risques notamment infectieux. Nous présentons ici deux observations originales d'arthrites septiques multiples survenues après mésothérapie.

Observation

Observation 1 : Femme de 50 ans sans antécédents particuliers. Dix jours après une séance de mésothérapie effectuée pour lumbago, apparaît une cervicalgie subfébrile. L'IRM cervicale et lombaire confirme le diagnostic de spondylodiscite cervicale C6-C7 associée à une arthrite zygapophysaire L3-L4 droite et une discrète épidurite. Un staphylocoque doré méti-sensible est isolé à partir des hémocultures. L'échographie cardiaque exclut une endocardite. L'évolution est favorable après biantibiothérapie IV puis orale, immobilisation cervicale et lombaire pendant 3 mois au total.
Observation 2 : Femme de 56 ans aux antécédents de scoliose dorsolombaire. Vingt-quatre heures après une séance de mésothérapie (AINS) réalisée pour douleurs lombaires, apparaît une recrudescence douloureuse avec fièvre. Trois semaines plus tard, les examens complémentaires (scintigraphie osseuse, scanner dorsolombaire, sacroiliaques et IRM cervicodorsolombaire) permettent de porter le diagnostic d'arthrites zygapophysaires L3-L4 et L4-L5 droites, de sacro-iliite droite, de spondylodiscites D3-D4 et D11-D12. Un Staphylocoque doré méti-résistant est identifié dans les hémocultures. L'évolution a été très lentement favorable après adaptation de l'antibiothérapie probaliste initiale et immobilisation prolongée.

Discussion

Les complications de la mésothérapie les plus fréquemment rapportées sont des infections des tissus sous cutanés et de la peau dues à des Mycobactéries. Le seul cas d'infections ostéo-articulaires rachidiennes décrit dans la littérature est celui d'une patiente de 81 ans qui a présenté des spondylodiscites étagées de la charnière occipito-atloïdienne, C1-C2 et C5-C6 à staphylocoque doré Méti-S suite une mésothérapie (AINS) pour arthrose cervicale. L'atteinte septique des articulaires postérieures chez nos deux patientes est d'autant plus remarquable que cette localisation est habituellement rare (une quarantaine de cas rapportés dans la littérature). Elle est souvent associée, comme dans nos observations, à des manifestations locales ou systémiques sévères : spondylodiscite, épidurite, endocardite, autres foyers septiques articulaires.

Conclusion

Nous rapportons ici deux cas de localisations multiples d'arthrites septiques survenues après mésothérapie lombaire avec greffes discales et articulaires secondaires. Ceci souligne la nécessité de respecter les indications consensuelles et d'obtenir une asepsie rigoureuse lors de ce geste.

remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM