Poster électronique

Lu.140 - Intérêt de l’échographie dans le diagnostic des gouttes atypiques : à propos de 2 observations
B Le Goff (1); JM Berthelot (1); A Vincent (1); P Guillot (1); Y Maugars (1); - (1) Nantes - France;
20ème Congrès
Poster
2,5
2 votes.
Vu 676 fois.
Résumé
Introduction

La goutte est un rhumatisme microcristallin se manifestant le plus souvent par des arthrites aiguës liées à la précipitation de cristaux d'urate monosodique (UMS) dans les articulations. Cependant le tableau clinique peut être atypique, simulant une polyarthrite chronique rendant ainsi plus difficile le diagnostic. Nous rapportons deux observations où l'échographie a été une aide dans le diagnostic de goutte.

Cas Clinique

Cas 1 : Un homme de 38 ans était hospitalisé pour le bilan d'un rhumatisme inflammatoire chronique étiqueté psoriasique évoluant depuis 5 ans. L'examen clinique mettait en évidence des synovites multiples. Les radiographies standards objectivaient des chondrolyses des interphalangiennes proximales. L'uricémie très élevée à 820 µmol/l. L'échographie ostéo-articulaire révélait de multiples images en « double contour » au niveau des articulations symptomatiques. Elle objectivait également de nombreuses zones hyperéchogènes dans la synoviale. Elle permettait enfin de guider une ponction, celle-ci confirmant la présence de cristaux d'UMS. Le diagnostic de goutte était ainsi posé avec début d'un traitement par colchicine et allopurinol.
Cas 2 : Un homme de 67 ans était suivi pour un rhumatisme psoriasique évoluant depuis 20 ans. Il était hospitalisé devant une poussée de son rhumatisme inflammatoire. L'examen clinique révélait des synovites des poignets, genoux et chevilles. La CRP était à 163 mg/l, l'uricémie était élevée à 586 µmol/l. L'échographie du poignet droit retrouvait une synoviale hperéchogène et une érosion de la 3ème IPD du fait de l'envahissement de celle-ci par une masse d'aspect hétérogène. L'examen échographique du coude objectivait une bursite et surtout un aspect de double contour à la surface du cartilage.Une ponction articulaire mettait en évidence des cristaux d'UMS. Un traitement par colchicine était alors introduit permettant une amélioration lente des symptômes, puis la prescription secondaire d'allopurinol.

Discussion

Les formes atypiques de goutte ne sont pas rares. Le diagnostic formel repose sur la mise en évidence dans les articulations ou les tophus de cristaux d'urate monosodique. Il peut être alors rendu difficile devant des localisations difficilement accessibles à la ponction. L'imagerie peut alors être une aide au diagnostic (1). Dans nos 2 observations, l'échographie a permis de mettre en évidence des images très évocatrices du diagnostic de goutte (2). Le premier signe est celui du double contour traduisant le dépôt de cristaux d'urate de sodium à la surface du cartilage. Le deuxième est l'aspect échographique de la synovite en « tempête de neige » associant des plages hypo et hyperéchogène. Enfin les patients présentaient des tophus également bien explorés avec un aspect hétérogène pouvant éroder l'os sous-jacent.

Conclusion

L'échographie ostéo-articulaire est un nouvel outil pouvant aider au diagnostic de goutte notamment lorsque la présentation clinique est atypique. Elle peut ainsi mettre en évidence des signes très évocateurs de ce diagnostic et permet de guider la ponction articulaire.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM