Poster électronique

Ma.141 - L’induction pharmacologique de l’hème oxygenase-1 diminue la phase aigüe de l’arthrite
N Tellier (1); M Benallaoua (1); M François (1); F Batteux (1); J Shyy (2); C Fitting (1); L Tsagris (1); J Boczkowski (1); JF Savouret (1); MT Corvol (1); S Poiraudeau (1); F Rannou (1); - (1) Paris - France; (2) Riverside, Ca - États-Unis d'Amérique;
20ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 0 fois.
Résumé
Introduction

L'hème oxygénase-1 (HO-1) est une enzyme inductible et ubiquiste qui dégrade l'hème en monoxyde de carbone, biliverdine et fer ferreux. Il a été montré que cette enzyme a une activité anti-inflammatoire in vitro et in vivo. Son rôle dans les pathologies articulaires inflammatoires n'est pas connu. Notre objectif principal est d'étudier in vivo l'effet de l'induction systémique de HO-1 pendant la phase aiguë de l'arthrite.

Matériels et Méthodes

Nous utilisons un modèle murin validé d'arthrite qui s'affranchit de l'immunité acquise et donc de la part chronique de la maladie. Une polyarthrite aiguë est induite chez des souris BALB/c par injections intra-péritonéales de sérum K/BxN de souris polyarthritiques, en absence ou en présence de CoPP, inducteur de HO-1. Une évaluation quotidienne des signes cliniques de l'arthrite est réalisée chez les souris BALB/c par la mesure du diamètre des pattes arrière. L'évolution biologique de l'arthrite est suivie sur des dosages sériques d'IL-1b, IL-6 et TNF-a (cytokines pro-inflammatoires), d'IL-10 (cytokine anti-inflammatoire) et de prostaglandine E2 (marqueur de l'inflammation). Une étude histologique des pattes est réalisée à J7.

Résultats

Nous montrons qu'une injection intra-péritonéale de CoPP à des souris BALB/c induit HO-1 dans les articulations. L'administration combinée de CoPP et de sérum K/BxN de souris polyarthritiques à des souris BALB/c s'accompagne d'une diminution des signes articulaires inflammatoires cliniques ainsi que d'une diminution des signes biologiques et histologiques de l'arthrite.

Conclusion

Ce travail apporte de forts arguments expérimentaux pour penser que HO-1 est une molécule d'intérêt dans l'inhibition de la phase précoce de l'arthrite. Néanmoins il est nécessaire d'entreprendre d'autres travaux pour évaluer la part élective de HO-1 dans ces effets et de démonter les mécanismes moléculaires mis en jeu.

remonter
51
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM