Poster électronique

Ma.136 - Evaluation de l’apport de l’échographie Doppler au diagnostic de spondylarthropathie chez des patients consultant pour une suspicion de SpA : mise en place de la cohorte ECHOSPA
MA d'Agostino (1); PH Aegerter (1); I Chary-Valckenaere (2); A Saraux (3); S Guis (4); P Gaudin (5); C Hacquard-Bouder (1); S Jousse-Joulin (3); O Judet (6); B Lecoq (7); D Loeuille (2); C Marcelli (7); P Claudepierre (8); D Wendling (9); D Wendling (9); M Breban (6); - (1) Boulogne-Billancourt - France; (2) Nancy - France; (3) Brest - France; (4) Marseille - France; (5) Grenoble - France; (6) Boulogne Billancourt - France; (7) Caen - France; (8) Créteil - France; (9) Besançon - France;
20ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 104 fois.
Résumé
Rationnel

L'un des éléments caractéristique des SpA, est l'atteinte inflammatoire des enthèses ou enthésite. L'examen PDUS permet un diagnostic d'enthésite avec une sensibilité et une spécificité excellentes (1). En cas de suspicion clinique de SpA, le diagnostic pourrait en être facilité par la recherche d'enthésite(s) par cet examen. OBJECTIF : Mise en place d'une cohorte prospective destinée à évaluer les qualités diagnostiques du PDUS en cas de suspicion de SpA.

Matériels et Méthodes

Il s'agit d'une étude de cohorte prospective multicentrique (Boulogne-Billancourt, Brest, Caen, Grenoble, Marseille et Nancy) incluant des patients consultant pour une suspicion de SpA selon 5 tableaux cliniques : rachialgies ou fessalgies inflammatoires >3 mois, arthrites ou arthralgies inflammatoires inclassées >3 mois, enthésites ou dactylites, uvéites B27+, contexte familial de SpA. Tous les patients ont été soumis à un examen clinique par un rhumatologue qualifié, ont effectué une radio du bassin, un scanner des sacroiliaques en cas de doute radiographique, une imagerie par résonance magnétique (IRM) des sacro-iliaques et de la région la plus symptomatique, un typage HLA classe I, et tout autre examen jugé utile pour établir un diagnostic. Ils ont été soumis à un examen PDUS des enthèses de 8 sites (1), en aveugle de la symptomatologie clinique et de l'identité du patient. Les patients seront suivis pendant deux ans, durant lesquels l'avis du médecin référent sur le diagnostic de SpA sera périodiquement recueilli. Le diagnostic de SpA ou d'une autre pathologie sera porté par un comité d'experts après 2 ans de suivi, en aveugle des résultats de l'examen PDUS.

Résultats

Entre janvier 2005 et juin 2007, 493 patients (dont 64.6% de femmes et 35.4% d'hommes) ont été inclus, soit 97% des 510 sujets prévus. Le critère d'inclusion principal majoritaire était la rachialgie inflammatoire (59%), suivie des arthralgies inflammatoires/arthrites (16%), de l'uvéite B27+ (15%), de la dactylite/enthésite (8%), de l'antécédent familial de SpA (2%). L'avis du médecin référent à l'inclusion était : SpA probable, 44% ; autre diagnostic probable, 8% ; avis partagé, 48%. Pour les patients ayant un suivi ≥ 6 mois, les médecin référents ont retenu le diagnostic de SpA chez 42% d'entre eux, l'ont écarté chez 23%, et n'ont pas encore conclu chez 35%. La qualité des données recueillies est très bonne avec 86% des données complètes à ce jour.

Conclusion

Cette étude, qui se terminera en septembre 2009, permettra, dans un contexte multicentrique : 1) d'évaluer la fiabilité de l'échographie et sa valeur diagnostique 2) de déterminer la meilleure stratégie diagnostique et 3) d'estimer l'impact médico-économique de l'échographie des enthèses, notamment sur le coût des examens nécessaires au diagnostic.
Si cette étude confirme l'intérêt de l'échographie Doppler, les retombées en seront multiples, en permettant notamment la mise en route d'un traitement précoce pouvant enrayer l'évolution de la pathologie vers l'invalidité.

remonter
55
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM