Poster électronique

Me.142 - Complication neurologique après infiltration foraminale. A propos d’un cas
E Ducoureau (1); C Magni (1); A Corondan (1); S Rist (1); - (1) Orléans - France;
21ème Congrès
Poster
3,3
3 votes.
Vu 964 fois.
Résumé
Introduction

L'efficacité des infiltrations foraminales lombaires dans le traitement des lombosciatiques d'origine discale est connue. Les complications de ces infiltrations sont le plus souvent bénignes : céphalées, exacerbation des douleurs lombaires ou de la radiculalgie, flush ou malaise vagal. Cependant, des complications neurologiques plus graves sont également décrites. Nous vous en présentons un cas ici.

Patients et Méthodes

Monsieur V, 47 ans a une lombosciatique L5 droite sur hernie discale évoluant depuis septembre 2006. Il a été traité par une infiltration épidurale. Puis une première infiltration foraminale L5 S1 droite début 2008 qui s'est déroulée sans problème et qui a entrainé une discrète amélioration. Devant la persistance de douleurs Monsieur V est revenu en août 2008 pour une deuxième infiltration foraminale L5 S1 droite. Il n'a pas d'antécédent, pas d'allergie. Le scanner du rachis lombaire montrait une hernie discale L4-L5 médiane et postéro latérale droite susceptible de comprimer la racine L5 droite. L'infiltration foraminale L5 S1 droite a été donc réalisée sous contrôle scanner et 4,5 ml de prednisolone ont été injectés au contact de la racine L5 droite, sans réaction douloureuse immédiate. Lorsque le patient a voulu se relever du brancard, impossibilité de se tenir debout et est apparu des paresthésies des membres inférieurs remontant jusqu'aux fesses.A l'examen clinique, hypoesthésie bilatérale sur le trajet S1 avec erreurs au pic-touche. Anesthésie en selle. Pas de déficit moteur, d'abolition des réflexes, ni de trouble proprioceptif. Une IRM médullaire a été réalisée en urgence et ne montre ni signe d'ischémie médullaire, ni hématome intra canalaire. L'évolution a été spontanément favorable en 24h, sans traitement avec disparition progressive des paresthésies de l'hypoesthésie et de l'anesthésie en selle.

Résultats

Dans la littérature, au moins six cas de paraplégie après injection foraminale lombaire sont décrits. L'hypothèse physiopathologique la plus communément retenue est celle d'un problème touchant une artère à destinée médullaire. Il pourrait s'agir soit d'une lésion directe, soit d'un effet des corticoïdes injectables qui entraîneraient, lors d'une injection intra vasculaire, l'occlusion d'artérioles ou d'artères de petits calibres par spasme. Une compression extrinsèque de ces artères par le produit injecté, pourrait également être envisagée. Il est également décrit chez 15% des individus une malposition de l'artère d'Adamkiewick, qui pénètre le canal rachidien au niveau des foramens L3, L4, ou L5. Une infiltration à ce niveau pourrait donc entraîner une paraplégie.

Conclusion

Les complications neurologiques après infiltrations foraminales lombaires sont exceptionnelles mais peuvent être catastrophiques. Il faut en tenir compte dans la décision thérapeutique.

remonter
44
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM