Poster électronique

Lu.16 - Effet de la musicothérapie dans la prise en charge de la douleur chronique : étude contrôlée, randomisée sur 87 patients
S Guétin (1); D Kong A Siou (1); AM Gosp (1); C Pommiè (2); MC Picot (1); P Giniès (1); Association de Musicothérapie Applications et Recherches Cliniques - (1) Montpellier - France; (2) Paris - France;
22ème Congrès
Poster
4,8
42 votes.
Vu 179 fois.
Résumé
Introduction

Le montage en « U » est une technique de musicothérapie d'utilisation récente développée en tenant compte des recommandations de la littérature scientifique [1]. Un logiciel a été réalisé au CHRU de Montpellier avec la société Music Care afin de standardiser la méthode en milieu hospitalier. Ce logiciel, pouvant être proposé dans la prise en charge de la douleur chronique, permet au soignant de sélectionner une séance de musicothérapie de 20 mn en fonction des goûts des patients.
Objectif
Evaluer l'intérêt de la technique de musicothérapie en « U » dans la prise en charge des patients douloureux chroniques suivis en Centre d'Evaluation et de Traitement de la Douleur.

Matériels et Méthodes

Etude contrôlée, randomisée, soumise au CPP et à la CNIL. Le nombre de sujet nécessaire a été estimé à 80. 87 patients présentant : une lombalgie (n = 22), une fibromyalgie (n = 22), une pathologie inflammatoire (n = 22) ou neurologique (n = 21) ont été inclus. Pendant l'hospitalisation, le groupe intervention (n = 44) bénéficiait d'au moins 2 séances quotidiennes de musicothérapie entre J0 et J10, associées à un traitement habituel et continuaient la musicothérapie à domicile jusqu'à J60 via un lecteur multimédia ou était intégré le logiciel de musicothérapie. Le groupe témoin reçoit le traitement habituel (n = 43). Les critères de jugement, mesurés à J0, J10, J60 et J90, sont : la douleur (EVA), l'anxiété-dépression (HAD) et la consommation médicamenteuse.

Résultats

A J60, dans le groupe musicothérapie, la musicothérapie permet, de façon significative (p<0,001), une réduction plus importante de la douleur (6,3±1,7 à J0 Vs 3±1,7 à J60) en comparaison au groupe sans musicothérapie (6,2±1,5 à J0 Vs 4,6±1,7 à J60). De plus, la musicothérapie contribue à réduire de façon significative l'anxiété / dépression (p<0,001) et la consommation d'anxiolytiques (p<0,01).

Conclusion

Ces résultats confirment l'utilité de la musicothérapie dans la prise en charge de la douleur chronique et de l'anxiété /dépression. Cette technique de musicothérapie utilisant le montage en « U » apparait intéressante dans la prise en charge de la douleur chronique, permettant une baisse significative de la consommation médicamenteuse.

remonter
49
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM